Julien. Un bassiste sur les routes par Gabriel Segré

Julien s’initie à la basse en jouant avec quelques amis. Quittant ce premier groupe pour un autre, il passe du loisir à un engagement exclusif. Il apprend le métier et parcourt bientôt les villes et les scènes. Il découvre alors l’existence du musicien sur les routes, souvent précaire, routinière et difficile, bien éloignée de l’image ré-enchantée de la bohème artiste. Puis, il change à nouveau de groupe, multiplie aventures et projets musicaux et expérimente d’autres conditions de jeu, bien plus favorables, et d’autres types de relations, moins subies, avec différents acteurs du monde du rock. Son parcours, à la fois riche, complexe, représentatif mais aussi marginal, conduit à éclairer des passages, mobilités et circulations, ainsi qu’une variété de profils d’activités, de formes de participation à la scène musicale, de conditions d’exercice du métier de musicien.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
gabrielsegre (28 avril 2012). Julien. Un bassiste sur les routes par Gabriel Segré. Musmond. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rpmg


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.