Ahmad Wahdan : un maître dans l’agitation du Caire par Nicolas Puig

Ahmad Wahdan est un maitre. Il se déplace dans la ville au gré des engagements ou des visites de courtoisie aux collègues musiciens qui officient dans les nuits cairotes. Autour de cet artiste, de son métier et de ses sociabilités professionnelles se dévoilent des mondes sociaux et des espaces moraux juxtaposées au sein desquels les habitants de la capitale peuvent se croiser, parfois se fréquenter.
De la sorte, la trajectoire d’Ahmad, s’inscrit dans les différents contextes de la vie sociale comme dans les espaces relationnels propres au milieu des musiciens populaires. Elle donne à voir le palimpseste temporel qui agrège à chaque étape de la vie et de la carrière les traces des époques passées et qui, en différents moments, laissent entrevoir des « secrets de ville » et quelque chose de l’urbanité du Caire.
Le parcours d’Ahmad permet d’appréhender les actions, les représentations et le ressenti d’un individu engagé dans la musique égyptienne comme il témoigne de la destinée des musiciens depuis une cinquantaine d’année. Il laisse de plus apparaître, par bribes successives, quelques contours de la vieille société citadine cairote.

Nicolas Puig


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
nicolaspuig (27 avril 2012). Ahmad Wahdan : un maître dans l’agitation du Caire par Nicolas Puig. Musmond. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rpmb


Une réflexion sur « Ahmad Wahdan : un maître dans l’agitation du Caire par Nicolas Puig »

  1. Ping : replica hermes bags

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.